Durant plusieurs années, Charles Henri était chauffeur de bus en région parisienne. De retour depuis 4 ans sur son île natale, il avait envie de créer son entreprise de transports. Chose faite ! Le Basse-Terrien ne s’arrête pas en si bon   chemin et entend parler de Carter. Sans hésitation, il s’inscrit et se greffe au projet.

 

 Présentez-vous

J’ai créé une entreprise de transports de personnes dès mon arrivée en Guadeloupe. Je n’ai pas perdu de temps! (rires). Je me suis équipé d’un véhicule cinq places. J’ai fait des courses essentiellement avec des touristes.

 

 

 

“J’apprécie le contact humain et je désirai aller plus loin dans ce domaine.”

 

Pourquoi avoir choisi ce métier ?

Devenir chauffeur VTC était dans la continuité de mon ancien travail dans les transports parisiens. J’apprécie le contact humain et je désirai aller plus loin dans ce domaine.

 

Selon vous, quelles sont les qualités requises pour être un bon chauffeur ?

Pour moi, c’est la ponctualité, la sécurité, le sérieux et l’exigence au niveau de la qualité du service.

 

“ Ils m’ont demandé de leur faire visiter la Basse-Terre qu’ils n’avaient pas eu le temps de découvrir.”

 

Une anecdote sympa à nous raconter depuis que vous exercez ?

Je me souviens, je devais faire une course avec un couple d’entrepreneurs de leur logement au Gosier à l’aéroport Pôle Caraïbes. Arrivés sur les lieux, leur vol a été décalé ! Plutôt que de rester sur place, ils m’ont demandé de leur faire visiter la Basse-Terre qu’ils n’avaient pas eu le temps de découvrir. Nous avions largement du temps. Nous sommes partie en balade sur la Côte Sous Le vent. Ravis de cette escapade improvisée, ils m’ont payé 5 fois le prix initial de la course ! J’étais agréablement surpris !

“Chers amis basse-terriens n’hésitez pas à m’appeler. A votre service !”

 

Pourquoi avez-vous choisi CARTER ?

Très attentif au phénomène UBER, j’étais ravie qu’un service comme Carter voit le jour sur notre île. Étant de Basse-terre, Je suis content que l’application puisse tourner dans la région.  Chers amis basse-terriens n’hésitez pas à m’appeler. A votre service !